Blog PLR – Les Libéraux-Radicaux

Sécurité mensongère

« Grand-maman, j’aime couper la salade mais je veux un couteau qui coupe ! ». ça commence déjà, à deux ans et demi, à vouloir affronter la vie…et ses risques. Et il y a une suite. Ainsi chaque hiver, ma troupe cadette organise un week-end de neige durant lequel les enfants – les plus jeunes ont six ans – préparent eux-mêmes à manger. Pendant deux heures nous les laissons « seuls » dans la cuisine, avec des plaques électriques, des couteaux qui coupent et de l’eau bouillante pour les pâtes. Mais nous leur montrons les dangers et répartissons les tâches en tenant compte de leurs aptitudes. Les plus grands sont responsables des plus jeunes ; cependant ces derniers le sont aussi de la sécurité des autres et s’ils voient quelque chose de dangereux, ils doivent le dire et ne pas hésiter à venir nous chercher.
Ainsi, nous n’avons jamais eu de problèmes car les enfants sont prudents, conscients du danger et savent comment y réagir. La seule sécurité qui existe dans la vie, c’est de savoir reconnaître et estimer les risques et les maîtriser. Nos jeunes ne l’apprendront jamais si on ne leur donne pas des opportunités – en gardant bien sûr un œil sur eux pour éviter l’accident. Ne pas accorder cette autonomie, c’est créer des adultes irresponsables qui risquent a contrario de vivre vraiment dangereusement car la vie n’a pas pour habitude de respecter le badge « No danger please ! ». Il faut en finir avec une sécurisation envahissante et excessive. Seule la conscience du danger aide à grandir.

par Joëlle Bettex, responsable de campagne, conseillère communale.

(Article paru dans le journal Tribune, mars 2017)